STAO

 Société des Transports Automobiles de l'Ouest - les années trentes - the 1930s



Nota  -  Il s'agit d'un site d'archives historiques et ne contient pas les données actuelles

NB - This is a site of historical record and does not contain current service information



The Transports Verney group grew from the operation of country tramways in the west of France.  In 1885 the Beldant-Baert company were responsible for lines in Sarthe with further concessions obtained in other départements over the ensuing years.  Other lines were developed by the Verney-Dequaindry company.  Overall there was a network of some 2,000 kilometres of 'chemins de fer départementaux et locaux'. The Verney group counts 1891 as their founding year.

After the First War the country tramways were becoming progressively outdated, and after half a century their operation was increasingly uneconomic.  Motor bus services were developed and offered competition.  After marriage Louis Verney (1872-1945) became Francois Baert's son-in-law, subsequently his business partner, and eventually his successor. Progressively the two previously named companies started to work together and on the suggestion of Louis Verney eventually merged in 1927 to form SCF (Société Centrale de Chemins de Fers et d'Entreprises); thus bringing together the business interests of Messieurs Baert and Verney. 

The merger brought together operating concessions for réseaux secondaires in different départments, some of which dated from the last years of the 19th century. Public transport in country areas by these secondary railways and tramways was reasonably comprehensive but slow, and when improved motor buses came on the scene the time was ripe to take advantage of this viable rubber-tyred alternative means of transport.

With headquarters in Le Mans SCF formed their first bus company in July 1933, STAO (Société des Transports Automobiles de l'Ouest) with a network of routes based on Le Mans (Réseau du Sarthe). Co-ordination of road and rail transport was under active consideration by the government of the day at this time. The year 1933 also saw the death of Francois Baert, one of the co-founders of the SCF.

STAO had originally nine routes, several crossing into other departments, extending to Angers in Maine-et-Loire, Alençon in Orne, Tours in Indre-et-Loire and Laval in Mayenne. Departments that would soon develop their own STAO bus networks. Also three routes based on Alençon (in the department of Orne) started at the same time, two towards Mamers and one to Le Mans. Some of these routes were in competition with the Tramways de la Sarthe (which was never part of the Verney group), whose final rail line closed in 1947.

The first STAO routes in 1933 were:
A   Le Mans - La Flèche - Angers
B   Le Mans - Saint Calais - Bessé-sur-Braye
C   Le Mans - Bonnétable - Mamers
D   Le Mans - Fresnay - Alençon
E   Le Mans - Château-du-Loir - Tours
F   Le Mans - Ballon - Mamers
G   Le Mans - Le Lude
H   Le Mans - Loué - Laval
I    Le Mans - Connerré - Montmirail
J    Alençon - La Fresnaye - Mamers
K   Alençon - Neufchâtel - Mamers
L   Alençon - Sillé-le-Guillaume - Le Mans

From the 1935 timetable we see 14 routes radiating from Le Mans which are listed in the illustration below. Additions since 1933 included Mayenne, Saumur, Caen (by extension from Alençon), Orleans (by extension from Montmirail) and Saint Malo (by extension from Laval). In 1935 a purpose built Autogare (bus station) was opened in Le Mans, built in the Art Deco style, as depicted below.


Le groupe Transports Verney a ses origines dans l'exploitation des tramways locales dans l'ouest de la France. En 1885, la société Beldant-Baert était responsable pour lignes dans la Sarthe, avec des nouvelles concessions obtenues dans des autres départements au cours des années suivantes. D'autres lignes ont été développés par la société Verney-Dequaindry. Dans l'ensemble il y avait un réseau de 2.000 kilomètres de chemins de fer départementaux et locaux. Le groupe Verney compte 1891 leur année de fondation.

Après la Première Guerre les tramways ruraux devenaient progressivement obsolètes, et après un demi-siècle leur fonctionnement étaient de plus en plus moins rentable. Des services des autocars ont été développés en concurrence. Après son mariage Louis Verney (1872-1945) est devenu le fils-frère François Baert, par suite son partenaire d'affaires, et finalement son successeur. Progressivement les deux sociétés précédemment nommés ont commencé à travailler ensemble et sur la suggestion de Louis Verney ont finalement fusionné pour former en 1927 la SCF (Société Centrale de Chemins et Fers et d'Entreprises); réunissant ainsi les intérêts commerciaux de MM Baert et Verney.

La fusion a réuni les concessions d'exploitation des réseaux secondaires dans différents départements, dont certains datent des années dernières du 19ème siècle. Les transports publics dans la campagne par ces chemins de fer et tramways secondaires était raisonnablement complet mais lent, et quand les autocars améliorés arrivent sur la scène le temps était venu de prendre avantage de cette alternative et viable transport à pneus.

Avec le siège au Mans SCF ont formé leur première compagnie des autocars en juillet 1933, la STAO (Société des Transports Automobiles de l'Ouest) avec un réseau de lignes au départ du Mans (Réseau du Sarthe). La coordination des transports routiers et ferroviaires était en cours d'examen par le gouvernement du jour en ce moment. C'est en 1933 que François Baert est décedé, un des co-fondateurs de la SCF.

La STAO avait initialement neuf lignes, plusieurs allant dans d'autres départements, s'étendant à Angers dans le Maine-et-Loire, Alençon dans l'Orne, Tours en Indre-et-Loire et Laval en Mayenne. Les
départements qui developpaient bientôt leurs propres réseaux de cars STAO. Aussi trois itinéraires basés sur Alençon (dans le département de l'Orne) a commencé au même moment, deux vers Mamers et un au Mans. Certaines lignes étaient en concurrence avec les Tramways de la Sarthe (ne fait jamais partie du groupe Verney), dont la dernière ligne a été fermée en 1947.

Les premières lignes STAO en 1933 étaient:

A   Le Mans - La Flèche - Angers
B   Le Mans - Saint Calais - Bessé-sur-Braye
C   Le Mans - Bonnétable - Mamers
D   Le Mans - Fresnay - Alençon
E   Le Mans - Château-du-Loir - Tours
F   Le Mans - Ballon - Mamers
G   Le Mans - Le Lude
H   Le Mans - Loué - Laval
I    Le Mans - Connerré - Montmirail
J    Alençon - La Fresnaye - Mamers
K   Alençon - Neufchâtel - Mamers
L   Alençon - Sillé-le-Guillaume - Le Mans

Dans l'horaire de 1935, nous voyons 14 routes rayonnant du Mans qui sont énumérées dans l'illustration ci-dessous. Les additions depuis 1933 comprennent Mayenne, Saumur, Caen (prolongement de Alen
çon), Orléans(prolongement de Montmirail) et Saint Malo (prolongement de Laval). En 1935, une gare routière a été ouverte au Mans, construite dans le style Art Déco, comme représenté ci-dessous.
List of routes 1935 STAO timetable

cover of 1935 STAO timetable

Map of routes STAO 1935  -  plan des lignes STAO 1935
1935 STAO route map

STAO was the flagship of the Verney group and expanded during the 1930s and 1940s to form other networks (réseaux) in Orne, Poitou, Touraine, Mayenne (in part by acquisition of Les Courriers de la Mayenne of Laval, with that trading name retained until the late 1960s before being renamed STAO) and Seine Inférieure / Eure.  For many years the headquarters of the Verney group were based in the rue Paul Beldant at Le Mans, remembering the name of one of the founders.
Ce réseau était le fleuron du groupe Verney. STAO s'agrandit au cours des années trente et quarante pour former d'autres réseaux dans l'Orne, le Poitou, la Touraine, la Mayenne (par l'acquisition des Courriers de la Mayenne de Laval, avec ce nom commercial retenu jusqu'au les années 1960 avant d'être rebaptisé STAO) et aussi la Seine Inférieure / Eure. Pendant de nombreuses années le siège du groupe Verney étaient dans la rue Paul Beldant au Mans, rappelant le nom d'un des fondateurs.



Chez la STAO: l'autogare du Mans (Sarthe) dans l'avenue Thiers
(renomm
ée plus tard l'Avenue du General Leclerc)
entre la gare ferroviaire et la place de la République.
Construite en 1935 en style Art Déco pour la STAO,  propriétaire initiale de l'autogare
Maintenant un monument historique inscrit dans la ville en 2008, pour la façade et la toiture correspondante,
les deux couloirs d'arrivée et de départ des autocars avec leur structure de béton à pavés de verre.  Une structure
en béton armé composée d'un hall voyageurs en rotonde couverte par une coupole en béton et pavés de verre sertis.
 Elle a servi pendant plus de 70 ans jusqu'au déplacement en 2009 de la gare routière sur le pôle de la gare SNCF.

The STAO bus station at Le Mans (Sarthe), on the avenue Thiers
(later renamed Avenue du General Leclerc),
between the railway station and the P
lace de la République.
Built in 1935 in the Art Deco style for the STAO, the initial owner of the bus depot
Now classed as a historical monument since 2008 for the facade, the roof, and the two arrival and departure
lanes for buses with their concrete structure with glass blocks. A building of reinforced concrete structure
consisting of a rotunda lobby for passengers covered by a dome of concrete.
In use for over 70 years until 2009 when the bus station was moved to near the railway station.

 photo
©A.S.P.T.V. par J.Tschill
L'autogare du Mans



The STAO network from Le Mans in 1963  -  Le réseau STAO du Mans 1963
(from the collection of James Bunting)
cover of 1963 STAO timetable book for Sarthe
1963 map of STAO routes in Sarthe
STAO route list Sarthe 1963

STAO route list Sarthe 1963

STAO logo

The STAO network from Le Mans in 1969  -  Le réseau STAO du Mans 1969


1969 route map STAO

Operating commercially for fifty years, STAO won a tendered operating agreement with the department of Sarthe in 1983.  Since then STAO has continued to run on behalf of the Sarthe department. In 2012 it  operated 17 lines that served 165 municipalities for the TIS, mainly based on Le Mans. Since 1st January 2012 the three transport operations in Sarthe (Le Mans STAO, Maine Autocars Arnage and CAA Sablé sur Sarthe) were combined into one identity: STAO 72. With the exception of Alençon all the TIS routes now operate only within Sarthe department.
D'exploitation commerciale depuis cinquante ans, la STAO a remporté un accord d'exploitation avec le département de la Sarthe en 1983. Depuis STAO a continué d'exploiter ses lignes pour le compte du département. En 2012, il exploite 17 lignes qui desservent 165 municipalités pour la TIS, principalement basé sur Le Mans. Depuis le 1er janvier 2012, les trois établissements Sarthois (STAO Le Mans, Maine Autocars Arnage et CAA Sablé sur Sarthe se sont rapprochés pour former une seule entité : STAO 72. A l'exception d'Alençon, les lignes TIS fonctionnent uniquement dans la Sarthe.



Click here to return to main index page
stn arret de car Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil pour la France





DORSET (RURAL) DORSET (URBAN)
SOMERSET
WILTSHIRE
HAMPSHIRE
FAROE ISLANDS
FRANCE (NATIONAL)
NORMANDIE
ISLE OF SKYE
LINCOLNSHIRE