COMPAGNIE FRANCAISE DE TRANSPORTS INTERURBAINS

une entreprise qui gérait des réseaux de transports interurbains


CFTI motif
a French company which managed  interurban transport networks


Il s'agit d'un site d'archives historiques          -         This is a site of historical record

Une petite étude de la CFTI par Richard Jacquemin


En 1992 création de la Compagnie Française de Transports Interurbains (CFTI) comme filiale de la
Compagnie Générale d'Entreprises Automobiles (CGEA, fondé en 1912). Siège social à Nanterre (163 avenue Clemenceau) mais pas encore de réseaux CFTI à cette date.

Tout comme la CGFTE (Compagnie Générale Française des Transports et Entreprises) en urbain, la CFTI va récupérer tous les établissements interurbains de la CGEA qui sont encore peu nombreux en 1992. Par la suite l'entreprise s'agrandira avec des gains en appel d'offres ou des rachats de petites entreprises.  (La CGFTE avait été rachetée par la CGEA en 1988).

1995 : CFTI Transestuaire : création de nouvelles lignes traversant le pont de Normandie qui vient d'ouvrir. Lignes du personnel de la grande zone portuaire du Havre desservant les raffineries et l'usine Renault. Établissement au 554 boulevard Durand au Havre.

La même année, transfert à la CFTI du réseau interurbain du département du Cher précédemment exploité par la SOCETRA. Les urbains de Bourges et de Vierzon seront repris par la CGFTE.

1996 : Rachat de Soma qui devient l'établissement CFTI Cannes. Dépot à Vallauris près de Cannes.
Transfert de Mousset à Longwy à la CFTI. C'était le dernier réseau interurbain CGEA à être transféré.

1997 : Suite à appel d'offres, création de nouveaux établissements CFTI :
- CFTI 84 à Avignon ( mais je n'ai pas réussi a trouver d'infos peut être les lignes suburbaines....).
- CFTI 71 pour la ligne Chalon Cluny Mâcon ( remplaçant une ancienne ligne ferrée traversant de nombreux vignobles)
La même année rachat des Cars Frossard ( dépôts à Chambéry,  Annecy et Thonon les Bains au lac Leman).

1998 : Création de CFTI Normandie qui récupère le réseau suburbain de Rouen (TCAR) précédemment exploité par CNA. Depot au 78 rue de Stalingrad au Petit Quevilly. Je répète le numéro 78 et non au 90 qui est un autre depot (TVS Transport du Val de Seine) non encore repris par le groupe CGEA en 1998.

1999 : Les Rapides de Lorraine du groupe Gagneraud ( rachetés par la CGEA en 1991) deviennent des établissements CFTI. Nombreux dépôts répartis en Lorraine notamment à Metz et Nancy. De ce fait le chiffre d affaires va augmenter fortement. Quant aux Rapides de Côte d'Azur elle reste une filiale à part.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2000 :   un rapprochement s'est produit entre deux apparemment rivaux du monde des transports.  Car contrairement à toute attente il y a eu en 1990 une opération financière assez discrète : la Navigation Mixte (auquel appartient Via GTI ex SGTD depuis 1971) a pris une participation de 10 % dans la CGEA et du coup la CGEA a fait l'opération inverse en prenant 10 % du groupe Via GTI.

Mais ces grandes filiales interurbaines reprises en 2000 de GTI (Citram, CNA, STDG à Nîmes ou Courriers de la Garonne.....) ne rejoindront pas le CFTI, pas plus que les filiales du Verney rachetées en 2002 par le groupe CGEA.

Lors de la fusion GTI Cariane en 1999, cela faisait beaucoup de réseaux et afin de respecter une concurrence légale, il fut décider que le groupe devait se séparer de certaines filiales et les redonner à la CGEA.

Mais on était quasi loin d'imaginer la tournure des événements en 2000 lorsque il a fallu retransmettre à la CGEA certaines filiales (récupération des 10 %).

Au départ il était prévu une répartition géographique. Mais lorsqu'il a fallu transmettre le réseau de Lyon à la CGEA, les élus lyonnais ont failli s'étouffer et s'étrangler littéralement. Ils ont vu noir, très noirs et se sont sévèrement fâchés. C'est compréhensible. En 1998 lors de l'appel d'offres du réseau urbain de Lyon, la CGEA ne postule pas. Seul GTI avait postulé (métro bus trolleybus funiculaire, le plus gros réseau après celui de la RATP).
Et là il aurait fallu le transmettre à la CGEA par une simple opération financière alors qu elle n avait pas postulé 2 ans plus tôt ? A quoi sert un appel d'offres ? Les élus ont non seulement très sévèrement rappelés à l 'ordre GTI qui avait un contrat à respecter et menaces de poursuite en justice....

Ce projet de répartition géographique était donc mort né, inutile de subir les conséquences judiciaires et surtout les menaces de grève. Impossible de poursuivre avec les reseaux urbains mais il fallait que la CGEA récupère son gain. Ce sera finalement des réseaux interurbains qui a l'epoque étaient encore constitués de nombreuses lignes par filiale dans un seul département (en 2021 il n y a plus que 4 ou 5 départements dont le Calvados et les Cotes d'Armor par exemple).

Finalement voici les filiales récupérées par la CGEA :
         (liste par numéro de département)
- 03 : Cars Charvis renommés Connex Auvergne à Moulins
- 16 : Citram Poitou Charentes à Angoulême
- 28 :TEL (Transports d'Eure et Loir - anciennement Les Courriers Beaucerons) à Chartres
- 31 : STDG (Société des Transports Départementaux du Gard) à Nîmes
- 33 : Citram Aquitaine à Bordeaux
- 36 : TDI (Transports Départementaux de l'ndre) à Châteauroux
- 41 : TLC (Transports du Loir et Cher)
- 51 : STDM (Société des Transports Départementaux de la Marne) à Châlons sur Marne. Cette filiale sera transférée au groupe RATP Dev en 2011 suite à fusion  Véolia Transports Transdev
- 55 : Les Rapides de la Meuse à Barcelone le Duc et Verdun (aujourd'hui Transdev Grand Est)
- 60 : Cabaro (Courriers Automobiles du Beauvaisis et Autobus Routiers de l Oise) à Beauvais et Compiègne
- 64 : Citram Pyrenees à Pau
- 64 :ATCRB (Association de Transports en Commun de la Région de Bayonne). Ligne interurbaine Bayonne Hendaye (aujourd'hui Transdev Sud Ouest)
- 76 : CNA + Transports Joffet à Rouen
- 78 : CSO (Courriers de Seine et Oise) et les Cars Tourneux ( ces derniers avaient été rachetés par GTI l'année précédente)
- 95 : Transports du Val d Oise, unique grand réseau urbain (Argenteuil) transféré à la CGEA ( les appels d'offres n existaient pas encore en Île de France).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Toutes les filiales interurbaines Via GTI n'ont pas été transférés. Voici la liste qui sont restés chez GTI Cariane ( qui deviendra Keolis en 2001) :
- 13 : Cars de Camargue ( cette filiale n existe plus aujourd'hui) à Arles
- 14 : Bus Verts du Calvados à Caen
- 17 : Citram Littoral à Rochefort
- 34 : Courriers du Midi à Montpellier
- 35 : Courriers Bretons à St Malo ( aujourd'hui Keolis Armor suite à fusion en 2016)
- 50 : Courriers du Cotentin (aujourd'hui Keolis Manche dans La Hague)
- 57 : Courriers Mosellans à Metz ( aujourd'hui : Keolis 3 Frontières)
- 59 : Autocars Bolle à Lille ( periurbain à Lille) aujourd'hui Keolis Val de Lys puis Keolis Nord
- 62 : Westeel Voyages à Sallaumines
- 66 : Courriers Catalans à Perpignan (n'existe plus aujourd'hui,  lignes reprises par une Régie Départementale)
- 83 SODETRAV à Hyères près de Toulon. Société Départementale des Transports du Var. Elle gérait des lignes interurbaine ( notamment Toulon St Tropez Frejus). Depuis ces lignes ont été perdues ; en revanche la Sodetrav continue à exploiter toutes les lignes urbaines du réseau Mistral dans le secteur d Hyères. Lignes exploitées pour le compte de la filiale Transdev RMTT à Toulon. Et oui c'est un paradoxe mais Keolis travaille pour Transdev. A Bordeaux c'est le contraire c'est Transdev Citram qui travaille pour Keolis Bordeaux sur certaines lignes urbaines.
- 95 Les Courriers d Ile de France près de Roissy.

Particularité à Nice : le réseau était géré à 50 % par CGEA puis à 50 % par GTI. De 2000 à 2013 ce sera donc CGEA à 100 % puis ensuite la régie Lignes d Azur

Ce cas de gestion existe encore aujourd'hui avec la CTCOP : Compagnie des Transports en Commun de l Ouest Parisien. 50 % Keolis et 50 % Véolia Transdev. La CTCOP n'est pas transporteur mais gère la ligne express La Défense Mantes La Jolie par l'autoroute payante très chère A 14. D'ailleurs elle vit ces derniers jours,  changements d'exploitants au 1er août 2021. Transporteurs actuels : Autocars Delion (Keolis), CSO et Transdev Ile de France (dépôts à Montesson,  Houdan et Poissy).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenant
à l'histoire de la CFTI -

2001 : nouveau depot CFTI Cannes au 16 Allee des Cormorans.
Rachat des Transports David à Salles ( au sud de Bordeaux) et des Cars Acary à Compiègne. Ces 2 établissements conservent le nom familial mais ne sont plus indépendantes (CFTI David et CFTI Acary). A noter que CFTI Acary gère aussi l'urbain de Compiègne.

2002 : Rachat des Transports Beneult à Pont Audemer (ligne Pont Audemer Bernay). Renommé CFTI Beneult mais devient aussi un depot secondaire Transestuaire pour la ligne vers Le Havre.

Suite au rachat de groupe Verney par Connex en 2002 (CGEA a été rebaptisé Connex en 1999), les véhicules CFTI Normandie basés au 78 rue de Stalingrad sont dorénavant transférés au 90 rue de Stalingrad, Le Petit Quevilly.
Mais les filiales Verney ne rejoindront pas la CFTI .

2003 : Fermeture de CFTI Avignon suite à perte de contrat.

En 2003 toujours reprise de Connex Auvergne (ex Cariane Auvergne) renommé CFTI Auvergne à Clermont-Ferrand
Rachat de STAHV (Société des Transports Automobiles de Hautes Vosges) renommé CFTI Vosges. Lignes départementales des Vosges et urbains à Épinal et St Die.

En 2004 reprise de CFTI Normandie et TVS Le Petit Quevilly par la CNA Compagnie Normande d'Autobus.

En 2005 perte du contrat de la ligne Chalons Cluny Mâcon et fermeture de CFTI 71 ( numéro du département Saône et Loire)
Rachat de JumboBus à la Roche sur Foron dans Alpes Haute Savoie.

Ce sera le tout dernier rachat de transporteurs et reprise d'établissements par la CFTI qui aura compté une quinzaine de réseaux interurbains. Par la suite les établissements CFTI seront transférés à de nouvelles filiales. C'en est donc fini de la stratégie d'époque de regrouper tous les interurbains en une et même entreprise. En effet l'enorme chiffres d'affaires ne permet pas de distinguer chaque réseau par établissements et cela pose problème pour les appels d'offres par départements ou régions, la CFTI étant reparti dans toute la France.

2006 : nouveau depot à St Die (puis en  2007 à Épinal). Les
réseaux urbains de ces 2 villes seront transférés à la CGFTE.

2007 : Transfert de CFTI Transestuaire et CFTI Beneult à la nouvelle filiale VTNI Voyages et Transports de Normandie (qui récupèra aussi dans la r
égion la STN Société des Transports de Normandie, ADC Autocars du Calvados et STAO Société des Transports Automobiles de l'Ouest, réseau d'Orne).

2009 : Transfert de la Socetra ( département du Cher à Bourges) chez TDI ( Transports Départementaux de l'Indre - ancienne filiale GTI). Ces 2 réseaux seront transférés en 2011 au groupe RATP Dev ( y compris les urbains CGFTE Vierzon et Bourges à la même date).

Toujours en 2009, transfert de CFTI Frossard, CFTI Auvergne et Jumbobus à la nouvelle filiale Veolia Transports Rhône Alpes Interurbain (qui récupère aussi la filiale Verney TVRA).

2010 : Encore 2 transferts ( le chiffre d'affaires CFTI à baisser sérieusement) :
- Mousset à Longwy repris par la Semitul (urbain et Suburbain de Longwy)
- CFTI Acary à Compiègne transféré à la nouvelle filiale Transdev Picardie (qui récupère aussi les lignes interurbaines au départ de Compiègne précèdemment gérées par les Courriers Automobiles du Beauvaisis).

2012 : siège social CFTI transféré de Nanterre à Issy Les Moulineaux (32 boulevard Gallieni)

2015 : dernier transfert et celui ci est assez important puisqu'il concerne les deux tiers du chiffre d affaires CFTI :
- transfert des Rapides de Lorraine
- transfert de CFTI Vosges
Ces 2 transferts sont dorénavant à la nouvelle filiale Transdev Grand Est qui récupère aussi Les Rapides de la Meuse (à Verdun et Bar le Duc), Transdev Alsace (à Strasbourg) et Kunegel ( à Mulhouse et Vesoul).

Kunegel : C'était en 1999 la grosse surprise avec le rachat à 50 % par CGEA et à 50 % par Verney. Puis à 100 % en 2002 après le rachat de Verney par la CGEA Connex ( renommé Veolia en novembre 2005). Par la suite Kunegel récupère par fusion la CTE Compagnie des Transports de L'Est anciens réseaux Citroën.

Je ne sais pas si la fusion de 2015 de plusieurs filiales et anciens établissements CFTI chez Transdev Grand Est leur à été bénéfique mais le constat d aujourd'hui est sévère : Transdev Grand Est à perdu de très nombreuses lignes ( à tout perdu dans la Meuse et récemment en 2020 en Moselle). D'ailleurs je me demande à quoi sert leur site internet il n y a aucun détail sur leurs lignes !

2017 : Nouvelle adresse du siège social au 3 allee de Grenelle, toujours à Issy les Moulineaux à côté de tram T2 Issy Val de Seine.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Aujourd'hui il ne reste plus que 2 réseaux à la CFTI ( sur la quinzaine qui existait auparavant) :
- CFTI Cannes
- CFTI David (a Salles au sud de Bordeaux)

La CFTI ( tout comme la TCAR) est l'une de rares filiales à ne pas avoir le mot Transdev dans sa dénomination sociale. Je pense que l avenir de CFTI sera compromis :
- la CFTI Cannes risque de fusionner avec la filiale locale Transdev Alpes Maritimes
- la CFTI David risque de fusionner avec Citram Aquitaine ou bien avec Transdev Bassin d Arcachon si jamais ce dernier réseau s elargissait.

Rappel  1 - CGEA devient Connex en 1999, puis Veolia en 2006., et en suite TransDev in 2013.
Rappel 2 - En 1999 SNCF devient le premier actionnaire de VIA-GTI, fusionnant avec Cariane en 2001 pour devenir Keolis.


A brief study about the CFTI by Richard Jacquemin


In 1992 creation of the Compagnie Française de Transports Interurbains (CFTI) as a subsidiary of the Compagnie Générale d'Entreprises Automobiles (CGEA, founded in 1912).  Head office in Nanterre (163 avenue Clemenceau) but no operational CFTI networks at this time..

Just like the CGFTE (Compagnie Générale Française des Transports et Entreprises) in urban areas, the CFTI will take over all the interurban establishments of the CGEA, which were still few in 1992. Subsequently, the company will expand with gains in tenders or takeovers of small businesses. (The CGFTE had been taken over by the CGEA in 1988).

1995: CFTI Transestuaire: creation of new lines crossing the Normandy bridge which has just opened. Staff buses for the large port area of ​​Le Havre serving refineries and the Renault plant. Establishment at 554 boulevard Durand in Le Havre.

The same year, transfer to the CFTI of the interurban network of the department of Cher previously operated by SOCETRA. The urban buses of Bourges and Vierzon are taken over by the CGFTE.

1996: Takeover of Soma which becomes the CFTI Cannes establishment. Depot in Vallauris near Cannes.
Transfer of route from Mousset to Longwy to CFTI. It was the last CGEA long distance network to be transferred.

1997: Following a call for tenders, creation of new CFTI establishments:
- CFTI 84 in Avignon (but I didn't succeed in finding information, maybe the suburban lines ....).
- CFTI 71 for the Chalon Cluny Mâcon route (replacing an old railway line crossing many vineyards)
The same year redemption of Cars Frossard (depots in Chambéry, Annecy and Thonon les Bains on Lake Leman).

1998: Creation of CFTI Normandie which takes over the Rouen suburban network (TCAR) previously operated by CNA. Depot at 78 rue de Stalingrad in Petit Quevilly. Note the number 78 and not 90 which is another depot (TVS Transport du Val de Seine) not yet taken over by the CGEA group in 1998.

1999: Les Rapides de Lorraine from the Gagneraud group (bought by CGEA in 1991) become CFTI establishments. Numerous depots spread across Lorraine, notably in Metz and Nancy. As a result, turnover will increase sharply. As for the Rapides de Côte d'Azur (also owned by Gagneraud), it remains a separate subsidiary.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

2000: a rapprochement occurrs between two seeming rivals of the transport world.  Because contrary to all expectations, there was a fairly discreet financial operation in 1990: the Navigation Mixte (to which Via GTI ex SGTD belonged since 1971) took a 10% stake in CGEA and suddenly CGEA did the opposite by taking 10% of the Via GTI group.

But these large interurban subsidiaries taken over in 2000 from GTI (Citram, CNA, STDG in Nîmes or Courriers de la Garonne .....) will not join the CFTI, nor will the Verney subsidiaries bought in 2002 by the CGEA group.

During the GTI Cariane merger in 1999, which made a lot of networks, in order to respect legal competition it was decided that the group had to separate from certain subsidiaries and give them back to CGEA.

But we are far from imagining the turn of events in 2000 when certain subsidiaries had to be retransmitted to the CGEA (10% recovery).

Initially, a geographical distribution was planned. But when it was necessary to hand over the Lyon network to the CGEA, Lyon's elected officials almost suffocated and literally strangled themselves. They saw black, very black and got severely angry. This is understandable. In 1998 during the call for tenders for the Lyon urban network, the CGEA did not apply. Only GTI had applied (metro bus trolleybus funicular, the largest network after that of the RATP). And there it would have been necessary to transmit it to the CGEA by a simple financial transaction whereas it had not applied 2 years earlier? What is a call for tenders used for? The elected officials not only very severely called GTI to order, which had a contract to respect and threats of legal action ....

This project of geographical distribution was therefore still born, no need to suffer the legal consequences and especially the threats of strike. Impossible to continue with the urban networks but the CGEA had to recover its gain. Ultimately, it will be interurban networks which at the time were still made up of many lines per subsidiary in a single department (in 2021 there are only 4 or 5 departments including Calvados and Cotes d'Armor for example).

Finally, here are the subsidiaries recovered by the CGEA:
                (listed by number of department)
- 03 : Cars Charvis renamed Connex Auvergne, Moulins
- 16 : Citram Poitou Charentes at Angoulême
- 28 : TEL ( Transports d Eure et Loir - formerly Les Courriers Beaucerons) at Chartres
- 31 : STDG (Société des Transports Départementaux du Gard) at Nîmes
- 33 : Citram Aquitaine at Bordeaux
- 36 : TDI (Transports Départementaux de l Indre) at Châteauroux
- 41 : TLC (Transports du Loir et Cher)
- 51 : STDM (Société des Transports Départementaux de la Marne) at Châlons sur Marne. this subsidiary was transferred to the RATP-Dev group in 2011 following the merger  Véolia Transports Transdev
- 55 : Les Rapides de la Meuse at Barcelone le Duc and Verdun (today Transdev Grand Est)
- 60 : Cabaro (Courriers Automobiles du Beauvaisis et Autobus Routiers de l Oise) at Beauvais and Compiègne
- 64 : Citram Ppyrenees at Pau
- 64 : ATCRB (Association de Transports en Commun de la Région de Bayonne). Interurban line Bayonne Hendaye (today Transdev Sud Ouest)
- 76 : CNA + Transports Joffet at Rouen
- 78 : CSO (Courriers de Seine et Oise) and Les Cars Tourneux ( the latter had been bought by the CGEA the year bbefore)
- 95 : Transports du Val d Oise, the only big urban network (Argenteuil) transferred to the CGEA ( tendering did not exist at that time in the Île de France)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Not all the Via-GTI long-distance subsidiaries were reduced. Here is the list that remained with GTI Cariane (which will become Keolis in 2001):
- 13: Cars de Camargue in Arles  (this subsidiary no longer exists today)
- 14: Bus Verts du Calvados in Caen
- 17: Citram Littoral in Rochefort
- 34: Courriers du Midi in Montpellier
- 35: Courriers Bretons in St Malo (now Keolis Armor following a merger in 2016)
- 50: Courriers du Cotentin (now Keolis Manche in La Hague)
- 57: Courriers Moselle in Metz (today: Keolis 3 Frontières)
- 59: Bolle coaches in Lille (suburban in Lille) today Keolis Val de Lys then Keolis Nord
- 62:  Westeel Voyages to Sallaumines
- 66: Catalan couriers in Perpignan (no longer exists today, lines taken over by a Departmental Authority)
- 83 SODETRAV in Hyères near Toulon. Departmental Company of Transport of Var. It managed interurban lines (in particular Toulon St Tropez Frejus). These lines have been lost since; on the other hand, Sodetrav continues to operate all the urban lines of the Mistral network in the Hyères sector. Lines operated on behalf of the Transdev RMTT subsidiary in Toulon. And yes it is a paradox but Keolis works for Transdev. In Bordeaux it is the opposite, it is Transdev Citram which works for Keolis Bordeaux on certain urban lines.
- 95  Les Courriers d'Ile de France near Roissy.

Particularity in Nice: the network was managed 50% by the CGEA then 50% by the GTI. From 2000 to 2013 it will therefore be 100% CGEA and then the Lignes d'Azur municipal operation.

This management case still exists today with the CTCOP: Compagnie des Transports en Commun de l'Ouest Parisien. 50% Keolis and 50% Véolia Transdev. CTCOP is not a transporter but manages the La Défense Mantes La Jolie express line via the very expensive A14 toll motorway. Moreover, it has been living in recent days, changing operators on August 1, 2021. Current carriers: Autocars Delion (Keolis), CSO and Transdev Ile de France (depots in Montesson, Houdan and Poissy).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Returning to the history of CFTI -

2001: new CFTI Cannes depot at 16 Allee des Cormorans.
Takeover of Transports David in Salles (south of Bordeaux) and Cars Acary in Compiègne. These 2 establishments keep the family name but are no longer independent (CFTI David and CFTI Acary).  CFTI Acary also runs the urban routes in ​​Compiègne.

2002: Takeover of Transports Beneult in Pont Audemer (Pont Audemer Bernay route). Renamed CFTI Beneult but also becomes a secondary Transestuary depot for the line to Le Havre.

Following the takeover of the Verney group by Connex in 2002 (CGEA had been renamed Connex in 1999), the CFTI Normandie vehicles based at 78 rue de Stalingrad are now transferred to 90 rue de Stalingrad in Petit Quevilly. The Verney subsidiaries did not become part of CFTI.

2003: Closure of CFTI Avignon following loss of the contract.

In 2003 taken over from Connex Auvergne (ex Cariane Auvergne) renamed CFTI Auvergne in Clermont-Ferrand
Acquisition of STAHV (Société des Transports Automobiles de Hautes Vosges) renamed CFTI Vosges. Departmental lines of the Vosges and urban lines in Épinal and St Die.

In 2004 takeover of CFTI Normandie and TVS Le Petit Quevilly by the CNA Compagnie Normande d'Autobus.

In 2005 loss of the Chalons Cluny Mâcon line contract and closure of CFTI 71 (Saône et Loire departmental number)
Takeover of JumboBus at La Roche sur Foron in the Alpes Haute Savoie.

This will be the very last takeover of operators and establishments by the CFTI, which will have included around fifteen interurban networks. Subsequently, the CFTI establishments will be transferred to new subsidiaries. So the old strategy of bringing all long distance businesses into one company is over. Indeed, the enormous turnover does not make it possible to distinguish each network by establishment and this poses a problem for tender bids by departments or regions, the CFTI being around throughout France.

2006: new depot in St Die (then in 2007 in Épinal). The urban networks of these 2 cities will be transferred to the CGFTE.

2007: Transfer of CFTI Transestuaire and CFTI Beneult to the new subsidiary VTNI Voyages et Transports de Normandie (which will also take over in the region the STN Société des Transports de Normandie, ADC Autocars du Calvados and STAO Société des Transports Automobiles de l'Ouest,, Orne network).

2009: Transfer of Socetra (Cher department to Bourges) to TDI (Transports Départementaux de l'Indre - a ormer GTI subsidiary). These 2 networks will be transferred in 2011 to the RATP Dev group (including the urban lines of  CGFTE in Vierzon and Bourges on the same date).

Also in 2009, transfer of CFTI Frossard, CFTI Auvergne and Jumbobus to the new subsidiary Veolia Transports Rhône Alpes Interurbain (which also takes over the subsidiary Verney TVRA).

2010: Another 2 transfers (CFTI turnover will drop substantially):
- Mousset to Longwy taken over by Semitul (urban and suburban of Longwy)
- CFTI Acary in Compiègne transferred to the new subsidiary Transdev Picardie (which also takes over the interurban lines departing from Compiègne previously managed by Courriers Automobiles du Beauvaisis).

2012: CFTI head office transferred from Nanterre to Issy Les Moulineaux (32 boulevard Gallieni).

2015: last transfer and this one is quite important since it concerns two thirds of CFTI turnover:
- transfer of the Rapides de Lorraine
- transfer of CFTI Vosges
These 2 transfers are now to the new subsidiary Transdev Grand Est which also takes over Les Rapides de la Meuse (in Verdun and Bar le Duc), Transdev Alsace (in Strasbourg) and Kunegel (in Mulhouse and Vesoul).

Kunegel: In 1999 it was the big surprise with the takeover 50% by CGEA and 50% by Verney. Then to 100% in 2002 after the takeover of Verney by CGEA Connex (renamed Veolia in November 2005). Kunegel subsequently took over the CTE Compagnie des Transports de L'Est, formerly Citroën networks, by merger.

I don't know if the merger in 2015 of several subsidiaries and former CFTI establishments as Transdev Grand Est was beneficial to them, but the result today has proved severe: Transdev Grand Est has lost many lines (lost all in the Meuse and recently in 2020 in Moselle). Besides, I wonder what their website is for there is no detail on their lines!

2017: New address of the head office at 3 allee de Grenelle, still in Issy les Moulineaux, next to the T2 tramway Issy Val de Seine.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Today there are only 2 networks left in CFTI (out of the fifteen that existed before):
- CFTI Cannes
- CFTI David (in Salles south of Bordeaux)

CFTI (like TCAR) is one of the rare subsidiaries not to have the word Transdev in its corporate name. I think the future of CFTI may be compromised:
- CFTI Cannes risks merging with the local subsidiary Transdev Alpes Maritimes
- CFTI David risks merging with Citram Aquitaine or even with Transdev Bassin d Arcachon if the latter network were ever to  be expanded.

Rappel  1  -  CGEA became Connex in 1999, then Veolia in 2006, and finally TransDev in 2013.
Rappel  2  -  In 1999, SNCF became the leading shareholder in VIA-GTI, merging with Cariane in 2001 to become Keolis.



DORSET (RURAL) DORSET (URBAN)
SOMERSET
WILTSHIRE
HAMPSHIRE
FAROE ISLANDS FRANCE (REGIONAL)
SCOTLAND
FRANCE (NATIONAL)
LINCOLNSHIRE